Physidia récompensée

Physidia, expert de l’hémodialyse à domicile en France, a été classé dans le top 100 des inventeurs de la French Tech après avoir gagné lundi 30 septembre 2019 dernier, le prix de la start-up de l’année à Rennes. L’entreprise et ses collaborateurs sont fiers de vous annoncer que la start-up se classe à la 80ème place du top 100 des inventeurs de la French Tech.

Ayant vu le jour en 2011 au sein de la société mère OEM Development, la start-up française aujourd’hui indépendante a bien progressé. En effet Physidia n’a démarré seulement avec 2 personnes et fait appel à des fonds régionaux pour acquérir un brevet et développer le moniteur s³. Aujourd’hui l’entreprise a bien grandi : elle compte 49 salariés et a emménagé en 2017 dans de nouveaux locaux équipés d’une chaine de production à Saint-Barthélemy-D’anjou près de Angers.

La dialyse et le quotidien des patients en insuffisance rénale

Actuellement, le nombre de patients souffrant d’insuffisance rénale augmente. En 2017, c’est plus de 82 000 personnes dont 61% d’hommes et 39% de femmes en France qui souffrent de cette maladie. On compte parmi eux 36 000 greffés (44%) et 46 000 sous dialyse (56%).

Ce handicap nécessite 3 séances hebdomadaires, de 4 à 6 heures chacune, en centre de dialyse. Un traitement qui reste compliqué à gérer au quotidien pour la vie personnelle et à la fois professionnelle. En effet, ces séances s’accompagnent de délais supplémentaires, tels que les temps d’attentes, de récupération et de transport.

Une vision de l’innovation tournée sur le patient en hémodialyse avec le moniteur S³

Physidia a pensé et s’est mis au service de ces patients souffrant d’insuffisance rénale afin de simplifier le processus d’hémodialyse. Ce fameux appareil appelé « Moniteur s³ », est le premier système conçu spécifiquement pour le patient en hémodialyse quotidienne.

Cette innovation repose sur une machine compacte, mobile, connectée et 100% « Made In France ». Elle permet des séances de dialyse quotidienne courte à raison de 2 à 3 heures 5 à 6 fois par semaine. Grâce au moniteur S³, le patient peut se traiter lui-même sur son lieu de résidence ou en centre.

Après son autorisation de mise sur le marché en 2013, l’entreprise Angevine a commencé à commercialiser son moniteur s³ et traiter son premier patient. Il a fallu 2 ans et demi, 5 millions d’euros, et 130 essais cliniques pour lancer son système.  

Depuis sa création, Physidia s’appuie principalement sur 2 priorités, l’innovation et le service, pour le confort, la liberté et la sécurité de chaque patient. C’est actuellement 14 personnes sur 49 qui sont dédiées à la recherche et développement, pour ne cesser de s’améliorer.

Du fait de sa facilité d’utilisation, le moniteur S³ favorise la réinsertion sociale et professionnelle des patients, choses difficilement envisageables pour des patients en centre de dialyse. En effet, il n’y a plus besoin de se déplacer et la fatigue est moins ressentie par le patient grâce aux séances de courtes durées. Le patient retrouve sa liberté et devient maître de son temps.

En plus de permettre une évidente liberté à déjà 300 patients, Physidia représente aussi une économie significative pour la collectivité. Aujourd’hui la dialyse représente un coût de 4 milliards d’euros par an pour la sécurité sociale.  Physidia limite donc les coûts pour la société à travers les transports et les visites vers les centres de santé.

Des efforts récompensés 

Représentée à la cérémonie le lundi 30 septembre 2019 à Rennes, pour l’élection du prix de la start-up de l’année Région Ouest, l’entreprise Physidia y est élue.

Déjà récompensé en 2018, c’est avec fierté et joie que Physidia gagne de nouveau le prix pour la 2ème année consécutive. Ce dernier délivré par Ernst & Young, fait partie d’un programme international unique qui a pour objectif de récompenser les entreprises engagées qui se démarquent par leur performance environnementale, sociale et de gouvernance, tout en ayant amélioré la qualité de vie de leur région, de leur pays, à travers le monde.

A l’occasion de cet événement, un très beau film a été réalisé septembre dernier dans l’entreprise :

https://www.youtube.com/watch?v=4MD6ocXtLIU&feature=youtu.be

Mais ce n’est pas fini, la volonté et l’engagement de Physidia et de ses collaborateurs, ont permis à l’entreprise française de se classer dans le classement Forbes de la French Tech. En effet, Physidia se positionne à la 80ème place des 100 start-ups les plus inventives en cette fin d’année. Également, on retrouve Physidia sur le podium des capitales de la French Tech avec sa 3ème place pour la ville de Nantes.

Ce classement s’est fait à partir de 4 enseignements principaux :

  • La transition numérique 
  • Une vision entrepreneuriale du brevet
  • Une représentation de l’ensemble du territoire national
  • Un profil entreprise à l’image de marque française

Une augmentation de la durée d’utilisation des consommables est aussi prévue, permettant ainsi de limiter la gestion des déchets.

Des objectifs aux 4 coins du monde

Déjà présent dans 16 pays, Physidia continue de se développer petit à petit au niveau mondial, par la création d’une filiale au Royaume-Uni et son réseau de distributeurs en Europe.

Dans la même optique d’expansion internationale, Physidia envisage de commercialiser le moniteur S3 aux Etats Unis). Un travail long, qui nécessite de s’adapter aux normes de sécurité, sanitaires et électriques imposées par la FDA.

Une année 2019 bien remplie !

A l’aube d’une année 2019 riche en évènements et passée à vitesse éclair, toute l’équipe de Physidia et ses partenaires mettent tout en œuvre pour préparer au mieux l’année 2020 qui, espérons-le, sera aussi dynamique et prospère que l’année 2019 !

WordPress Image Lightbox