Partir en vacances : un rêve devenu possible

Partir en vacances : un rêve devenu possible

Mar 20, 2019 | Actualités

L’insouciance des vacances retrouvée

Partir en vacances est un parcours du combattant pour les patients insuffisants rénaux traités en hémodialyse en centre.

« Pour trouver une place dans une unité de dialyse sur son lieu de villégiature, il faut s’y prendre plusieurs mois, voire 1 an en avance », partage Laurence, 48 ans et dialysée depuis 28 ans. Les associations de dialyse font le nécessaire pour faciliter les congés de leurs patients, mais le process administratif reste très lourd et parfois démotivant.

La situation diffère complètement pour les patients en hémodialyse à domicile avec le moniteur S3 de Physidia. Connaissant l’importance de ces moments d’évasion pour les insuffisants rénaux, l’entreprise met tout en œuvre pour leur permettre de partir en vacances, en toute liberté.

Durant la période estivale de 2018, 20% des patients dialysés sur le moniteur S3 sont partis en vacances.  Et ceci dans des lieux complétement différents, en France métropolitaine ou ailleurs. Le choix de l’hébergement peut également varier en fonction des gouts de chacun :  résidences hôtelières, maisons de vacances, campings. D’où l’importance de la structure mise en place par Physidia pour organiser, ensemble avec l’association de dialyse, une livraison des consommables sur le lieu de vacances – quel que soit l’endroit, même en Corse pour Laurence

Claudine, Responsable du service clients de Physidia nous raconte : « Des fois, on passe des heures pour trouver le bon prestataire pour la livraison des consommables – car la difficulté réside dans la variété de prestations demandées – accessibilité du lieu de livraison, livraison en étage ou non, dépotage ou pas. Mais quand les patients ou les centres nous appellent pour nous témoigner leur gratitude, on sait pourquoi on a fait l’effort. »

Dialysée depuis bientôt 3 ans à domicile, Laurence continue son récit avec émotion : « J’ai fait le choix de rester active et continuer de travailler. J’ai toujours voulu être autonome – être actrice de ma maladie et non pas spectatrice. Pendant longtemps, les vacances – c’était trop fastidieux, même pour partir près de chez mes parents en Normandie. Il me fallait anticiper énormément, puis on n’avait pas forcément le choix de l’horaire de dialyse. Dialyser en vacances en plein après-midi au lieu de profiter de la plage est très ennuyeux. Depuis que je suis en dialyse à domicile, je ne me pose plus de questions – je suis partie 7 fois en vacances, dont 2 fois en Corse. Puis, comme à la maison, j’organise mon planning librement. Dans la journée je profite de la plage, la piscine, les balades, les amis et en fin de journée, je me branche sur le S3. La dialyse à domicile a changé ma vie »

 Et le bonheur est partagé par toute la famille !

 Physidia

WordPress Image Lightbox